Plafond

Plafond,nos conseils et astuces dans notre guide complet

Le tarif des travaux pour le plafond n’est pas le même en fonction du type de travaux envisagé. Vous pouvez installer un faux-plafond ou un chauffage au plafond par exemple. En effet, les possibilités sont multiples avec le plafond puisqu’il en existe de diverses sortes, chacun ayant des avantages et propriétés différentes. Voyons cela ensemble.

Nettoyer son plafond

Il est vivement conseillé d’entretenir son plafond afin d’éviter que les saletés s’additionnent. Servez-vous d’un balai à poils doux pour cela. Attention, la plafond c’est fragile ! Ainsi, n’appuyez pas trop lors du nettoyage. Si après cette opération, le plafond est toujours sale, voici une autre technique pour parfaitement nettoyer son plafond : Mettez un chiffon propre directement sur le balai, puis essuyez une deuxième fois le plafond. Réitérez l’opération autant de fois que nécessaire. Effectuez ce nettoyage régulièrement : Au minimum une fois chaque mois.

Qu’est ce qu’un plafond rayonnant ?

Le plafond rayonnant est une option de chauffage semblable au chauffage au sol. Il y a deux genres de plafonds rayonnants. Les voici :
  • Le type rayonnant électrique : La pose de ce type d’appareil consiste à coller un film chauffant sur un panneau isolant. Ce dernier sera fixé au moyen d’ossatures. Ensuite, l’on procède à un raccordement des différents modules au réseau électrique. Puis l’ensemble est finalisé avec une plaque de plâtre qui a pour but de cacher l’installation.
  • Le type rayonnant hydraulique : Ce type d’installation est alimenté au moyen d’une pompe à chaleur réversible. Or, ce genre de plafond est plus coûteux qu’un dispositif électrique mais ses points forts sont plus nombreux. En effet, il offre la possibilité de parfaitement réguler la température selon le degré d’humidité. En outre, il possède aussi l’avantage de rafraîchir l’été.

Les avantages du plafond rayonnant

Le plafond rayonnant est un appareil de chauffage qui possède une multitude de points forts. Voici les principaux :
  • Cet appareil garantit une chaleur idéale et parfaitement répartie. En effet, la chaleur émit par un convecteur est mal répartie, au contraire de ce type de plafond qui en envoie toutes les directions possibles. Ainsi, la température est la même du sol jusqu’au plafond. En tout cas, ce type de plafond chauffe de façon parfaitement homogène, encore mieux qu’un plancher chauffant !
  • Autre point fort du plafond rayonnement : La vitesse de diffusion de la chaleur. En effet, ce type de plafond est très réactif puisque la montée optimale en température est effective au bout d’une petite demi-heure.
  • Le dernier point fort est que vous pourrez choisir le revêtement de sol que vous souhaitez.

Prix d’un chauffage rayonnant

Avec un chauffage rayonnant, la température monte très vite. Ainsi, sa pose est rapidement rentabilisée grâce aux différentes économies d'énergie effectuées, qui ont pour conséquence de faire baisser vos factures. Pour ce qui est du budget d’un plafond rayonnant, envisagez aux alentours de 100 euros le mètre carré. Ce tarif comprend l’installation ainsi que les différents matériaux. En outre, il faut savoir que ce genre d’appareil demande un rattachement au réseau électrique. Ainsi, le tarif d’un tel chauffage est assez élevé. Or, les prestations sont faciles à effectuer et offrent des bénéfices non négligeables au niveau énergétique et rentabilité. Une autre grande force d’un plafond rayonnant est qu’il ne demande pas d’entretien, ce qui n’est pas forcément le cas des autres types de plafond. Les types de faux plafond Il y a deux genres principaux de faux plafond. Le plafond suspendu et le tendu. Le premier nommé est simple à installer. En effet, sa pose est classique puisqu’il faut tout simplement disposer des plaques de placo ou de bois à une composante métallique. Cette dernière sera en suspension au vrai plafond grâce à plusieurs rails. Pour ce qui est des finitions, elles sont effectuées au moyen d’un enduit au plâtre afin d’obtenir un résultat sans failles. Concernant le plafond tendu, il s’agit d’une méthode beaucoup plus récente et surtout utilisée dans les habitations modernes et contemporaines. La technique pour ce type de plafond consiste à tendre une toile plastique, nommée « velum », dans le but de cacher un plafond peu élégant.

Pourquoi installer un faux plafond ?

Il y a trois principales raisons pour lesquelles vous devez envisager un faux plafond :
  • La première raison : Si le plafond est dégradé et demande des travaux, une solution peut s’avérer optimale. Il s’agit du faux plafond. En effet, cette solution est tout d’abord économique et s’avère être parfaite pour certaines pièces comme les salles de bain, lorsque l’humidité a abîmé le premier plafond.
  • La deuxième raison : Quand votre plafond est trop haut (ce qui s’avère être souvent le cas dans mes vieilles demeures), cela complique grandement des points essentiels d’un habitat tels que l’éclairage ou encore le nettoyage. L’installation de ce type de plafond évite aussi les pertes de chaleur et offre la possibilité d’effectuer des économies d’énergies, surtout lors de journées froides.
  • Et enfin la dernière raison : Si vous désirez intégrer un éclairage fait de diverses applications domotiques comme des spots ou des volets roulants électriques, un faux plafond s’avère être parfait pour cacher les esthétiques comme les câbles par exemple.

Ça coûte combien un faux plafond ?

Le tarif d’un faux plafond dépend en grande partie de deux critères : Qui se charge des travaux ainsi que les matériaux choisis. Si vous choisissez de faire les travaux vous-mêmes, vous ferez évidemment des économies. Or, l’installation est plutôt technique et c’est pourquoi il est préférable de faire appel aux services d’un expert. Il faut savoir que des sociétés comme Leroy Merlin ont récemment fabriquées des faux plafonds à installer soi-même, faits principalement de dalles de placo ou de lamelles bois. Pour ce qui est du tarif concernant l’installation par un professionnel, envisagez environ une centaine d’euros par mètre carré pour ce type de plafond. Si vous désirez faire par vous-même, la plupart des matériaux reviennent à dix euros le mètre carré. Or, il faudra aussi penser à l’ossature en métal dans votre budget. Bref, il est nettement préférable de faire appel à un expert.

Et pour la rénovation de plafonds suspendus ?

Un expert des faux plafonds prend environ une quinzaine d’euros le mètre carré pour la rénovation d’un plafond suspendu. Ce prix est raisonnable si votre plafond est vieux, et a perdu sa beauté d’antan. Or dans certains cas, la note peut s’avérer beaucoup plus salé. Ainsi, cela sera le cas si vous désirez changer la totalité des tuiles du plafond. Dans ce cas pour une rénovation de faux plafond, comptez une cinquantaine d’euros par mètre carré, si la surface est fortement dégradé. Une chose est certaine : Les prix des spécialistes peuvent varier selon le chantier.

Aucun article à afficher