Dans quels cas opter pour des fondations profondes ?

Dans quels cas opter pour des fondations profondes ?
Votez pour cet article
Dans tous travaux de construction, les fondations doivent toujours être mises en place afin de soutenir tout le poids de l’ouvrage et assurer sa solidité ainsi que sa stabilité. En effet, elles s’assurent principalement de la transmission des efforts de la construction sur le sol. Le choix des fondations se fait notamment en fonction de plusieurs critères dont la qualité du sol et le type de construction que l’on désire réaliser. En fonction de ces données, on peut choisir entre principaux types de fondations à savoir les fondations superficielles, les fondations semi-profondes, les fondations profondes et les fondations spéciales. Dans cette rubrique, nous allons nous intéresser plus particulièrement aux fondations dites profondes.

Dans quels cas opter pour des fondations profondes ?

Contrairement aux fondations superficielles et semi-profondes, les fondations profondes se font, comme leur nom l’indique, plus en profondeur. Cela s’explique notamment par plusieurs raisons. A commencer par la nature du sol qui est instable. C’est notamment le cas quand on est face à un sol argileux ou qui présente des caractéristiques de nature à mettre en danger l’ouvrage et ses futurs occupants. Que ce soit dans l’un ou dans l’autre cas, les fondations profondes sont nécessaires pour assurer le maximum de solidité à la construction. En effet, celles-ci vont essayer de rechercher le sol dur en profondeur, la raison en est que celui-ci est le seul  pouvoir garantir la stabilité à l’ouvrage.

Par ailleurs, on fait aussi appel aux fondations profondes au cas où l’on envisagerait de réaliser un construction à charge importante ou s’il des constructions voisines ou d’ouvrage souterrains aux alentours. Dans tous ces cas, ce type de fondations est le seul à pouvoir assurer une construction sûre et fiable.

fondations profondes

Les caractéristiques des fondations profondes

On parle de fondations profondes quand le sol dur se trouve à plus de 6 mètres de profondeur. Dans ce cas-ci, on se sert de pieux en béton armé afin de soutenir les fondations. En fonction des besoins et des contraintes, ces pieux peuvent être coulés sur place ou préconçus en usine. Mais quoi qu’il en soit, ils devront avoir un diamètre d’entre 0.60 à 2.50 mètres et peuvent être verticaux ou inclinés selon la direction des charges qui devont être transmis au sol. Tout comme pour les fondations semi-profondes, les pieux sont reliés entre eux par des longrines (des poutres horizontales).

mise en œuvre des fondations profondes

La mise en œuvre des fondations profondes

Avant de commencer, il est bon de savoir que les fondations profondes requièrent l’usage de matériels spécifiques et de compétences particulières. Il va donc de soi que les travaux doivent être réalisés par des entreprises spécialisées. Dans la réalisation de leur mission, ces dernières peuvent se servir de différents types de pieux (pieux forés à la boue, pieux à la tarière, barrettes, etc.).

Toutefois, les pieux forés tubés demeurent les plus utilisés de tous. Ici, l’on doit extraire le sol jusqu’à ce que l’on atteigne la profondeur nécessaire. Une fois que c’est fait, on met alors en place les divers élément et on procède au coulage du béton par le biais d’un tube plongeur.

Estimation gros oeuvre gratuite ci dessous :


Surface du terrain en m²

Surface total en m²

Vos informations

Votre Code postal & Ville

Téléphone

E-mail


* champs obligatoires