Comment réhabiliter son assainissement individuel ?

Comment réhabiliter son assainissement individuel ?
Votez pour cet article

L’assainissement individuel ou non collectif est une obligation légale pour tous ceux dont les habitations ne se trouvent pas dans la zone d’assainissement collectif. A cause de l’importance de l’installation pour l’environnement, elle doit être soumise à différents types de contrôle afin de juger sa conformité aux normes en vigueur. Ces contrôles sont réalisés par le SPANC (service public d’assainissement non collectif), lesquels dressent un rapport de visite et fournissent aux propriétaires des instructions en ce qui concerne les travaux de réhabilitation en cas de non-conformité de l’ouvrage. C’est précisément de cela que nous allons vous parler dans cet article, c’est-à-dire les travaux de réhabilitation en matière d’assainissement non collectif.

De l’intérêt de réhabiliter son assainissement individuel

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le SPANC, organisme de contrôle des assainissements collectifs, effectue un contrôle périodique de votre installation. A l’issue du contrôle, il livre un rapport dans lequel il met en évidence l’état général de l’ouvrage. Dans le cas où celui-ci est obsolète, le SPANC va rédiger un rapport de non-conformité et vous oblige par conséquent de réaliser des travaux de réhabilitation sur votre système d’assainissement.

 travaux de réhabilitation assainissement

Dans la plupart des cas, ce sont les vieilles fosses septiques avec épandage qui sont jugées non conformes aux normes en vigueur. Au cas où vous seriez obligé à réhabiliter votre installation, cette solution n’est donc plus recommandée. A la place, optez plutôt pour les filières agréées telles que la micro-station d’épuration ou encore le filtre compact. En plus d’être plus faciles à mettre en place, ces filières s’apprécient aussi pour leur compacité et leur facilité d’entretien. Toutefois, il est important de préciser ici que les filières agréées ont besoin d’électricité et plus particulièrement la micro-station d’épuration.

Enfin, pour réaliser les travaux de réhabilitation, vous devez nécessairement faire appel à des professionnels spécialistes. En effet, avant les travaux en question, il existe encore des études préalables à effectuer. La seule chose dont vous aurez à faire, c’est donc de trouver le bon prestataire avec qui traiter.

réhabiliter son assainissement individuel

Les aides financières pour les travaux de réhabilitation

Les travaux de réhabilitation coûtent chers et cela peut pousser certains à ne pas les réaliser. Afin d’éviter d’en arriver-là, l’Etat a donc mis en place des aides financières pour ce genre de travaux. Le but étant ici de réduire la facture des propriétaires et de leur permettre par conséquent de se mettre en règle.

Les aides sont nombreuses et elles proviennent principalement des agences, des collectivités et des services suivants : l’Anah (Agence nationale de l’habitat), les Caisses de retraite, la CAF, les Communes, les Agences de l’eau, la Direction générale des finances publiques, les Conseils départementaux et l’ADEME. Toutefois, tout le monde ne peut pas avoir droit à ces aides financières. Leur octroi est soumis à certaines conditions à respecter. Pour commencer, le propriétaire de l’habitation doit absolument être le maître d’ouvrage. Il choisit lui-même le dispositif à mettre en place. Cependant, ce choix doit prendre en compte les contraintes techniques liées au terrain et à l’usage du dispositif.