Quels sont les différents types de fondation ? Bien les réaliser.

Quels sont les différents types de fondation ? Bien les réaliser.
4 (80%) 1 vote
La fondation est un élément important dans tous types de construction. Il s’agit en effet de la base sur laquelle va s’appuyer toute la construction. C’est la raison pour laquelle sa réalisation doit être bien entreprise afin d’éviter tous risques d’effondrement, de tassement ou d’infiltration d’eau. À noter que la fondation est tributaire de certains facteurs comme le type de terrain ou encore l’envergure et le poids de la maison à bâtir. Dans cette rubrique, nous allons vous détailler les différents types de fondation ainsi que leurs caractéristiques respectives.

Les différents types de fondation :

La fondation superficielle

Comme son nom le laisse à deviner, ce type de fondation se fait à faible profondeur. La raison en est que le sol dur se trouve aussi à faible profondeur et qu’il est inutile d’aller plus loin pour trouver une structure capable de bien soutenir la construction. Cependant, cela ne concerne que les constructions légères. Pour des bâtiments plus imposants, il faudra creuser encore plus en profondeur.

types de fondation

Parmi les caractéristiques particulières des fondations superficielles, on citera en particulier leurs semelles qui disposent d’une largeur plus grande que celle de l’élément qu’elles supporteront. Cela permet notamment d’avoir un taux de compression stable et admissible. À noter toutefois qu’il existe deux types de fondation superficielle en fonction de la semelle. Il y a par exemple celle avec des semelles isolées, lesquelles sont utilisées pour les fondations de poteau. Il y a en outre les semelles filantes que l’on a tendance à utiliser pour les fondations des murs. Cela s’explique notamment par le fait que ces types de semelles permettent une répartition des charges sur une surface plus importante. De cette manière, l’on n’aura pas à craindre que l’ouvrage s’enfonce dans le sol.

Enfin, parmi les plus grands avantages de la fondation superficielle, on citera en particulier sa réalisation simple et aussi le coût qui est certainement le plus faible de tous.

fondation étape

La fondation profonde

On fait appel à une fondation profonde quand le sol dur capable de soutenir la construction se trouve à plusieurs mètres en profondeur. Sinon, la construction d’un bâtiment de plus grande envergure nécessite aussi une fondation de ce genre, et ce, bien que l’on se trouve sur un bon terrain.

Comme pour les fondations superficielles, les fondations profondes existent également en plusieurs types :

  • Il y a tout d’abord les pieux. Il s’agit de fondations enlacées, lesquelles se constituent d’une tête, d’une pointe et d’un fût. À noter qu’il existe plusieurs types de pieux. Mais les plus utilisés sont ceux conçus en bois et ceux que l’on appelle pieux battus. Pour ces derniers, ils se subdivisent encore en deux types : ceux conçus en béton et ceux conçus en métal. On les fabrique avant et c’est seulement après qu’on les enfonce dans le sol, la réalisation se faisant par battage ou vibration.
  • Il y a ensuite les puits. Généralement, le creusage se fait manuellement. On fait des puits circulaires avec un diamètre qui ne doit pas être au dessous de 1,20 m.

Que l’on choisisse l’une ou l’autre de ces fondations profondes, la mise en œuvre est le plus souvent rapide. Toutefois, les opérations peuvent coûter cher. D’autant plus que l’on aura besoin de déployer des matériels spécifiques que seuls les professionnels possèdent.

fondation spéciale

La fondation spéciale

Enfin, outre la fondation superficielle et la fondation profonde, il y a également ce que l’on appelle fondation spéciale ou fondation semi-profonde. On la nomme ainsi parce qu’elle échappe à la règle qui régit ces deux types de fondation ou requiert des conditions spécifiques dans la réalisation. On en dénombre notamment 3 :

  • Les fondations sur radier général: quand le terrain est compressible et affiche une résistance insuffisante, on doit se servir de semelles de largeurs plus importantes afin de soutenir la construction. C’est ce que l’on entend par fondation sur radier général. Elle est très utilisée et assure une efficacité hors pair.
  • Les fondations par congélation : ce type particulier de fondation intervient quant à lui dans des travaux de forage de puits de fondation dans des terrains qui présentent un grand nombre de trous. Elle permet en effet de combler ces derniers et de permettre par conséquent une construction plus solide et stable.
  • Les fondations dans l’eau après épuisement : enfin, comme son nom le laisse clairement entendre, ce dernier type de fondation spéciale se destine aux travaux que l’on réalise dans les rivières et dans les fleuves.

Pour l’ensemble de ces trois fondations semi-profondes, l’installation de colonnes de pierres ou de graves ciments est nécessaire avant la mise en place des semelles. Si de telles opérations sont à réaliser, c’est avant tout pour garantir une stabilité des ouvrages et une meilleure sécurité pour les usagers. Mais bien évidemment, les travaux occasionnent beaucoup de dépenses et exigent également l’usage de matériels spécifiques.

Estimation gros oeuvre gratuite ci dessous :


Surface du terrain en m²

Surface total en m²

Vos informations

Votre Code postal & Ville

Téléphone

E-mail


* champs obligatoires