Gros oeuvre

Gros oeuvre, nos conseils et astuces dans notre guide complet

Le gros œuvre est la phase essentielle dans les travaux de la conception d’un bâtiment ou d’une habitation. Il s’agit tout simplement de la base de l’ossature. Il permet de garantir la stabilité de la fondation. En effet, c’est le gros œuvre qui va donner la possibilité au bâtiment de se maintenir. Le gros œuvre c’est l’ensemble des parties d’une fondation. Il permet la robustesse de la construction. En outre, le gros œuvre doit aussi permettre la solidité du bâtiment face à son poids incluant des éléments tels que la menuiserie et la couverture. Attention : Beaucoup de personnes pensent que le gros œuvre est la même chose que ce que l’on nomme le « second œuvre ». Or ce n’est pas la même chose puisque ce dernier comprend notamment les cloisons, les diverses installations ou encore l’isolation. Le gros œuvre peut se faire au moyen de différents matériaux. En effet, il peut par exemple se construire en parpaings ou bien en béton armé. Il faut savoir que les charpentes ne font pas forcément parti du gros œuvre. La plupart du temps, elles sont montées avec l’un des deux matériaux suivants : le bois et le métal. Faites appel aux services d’experts charpentiers afin d’alléger l’ensemble.

Que comprennent les travaux de Gros œuvre ?

Le gros œuvre comprend une multitude de différents travaux tels que les fondations, l'assainissement, la couverture ou encore le soubassement. Pour ce qui est des fondations, elles sont le premier genre de gros œuvre à effectuer pour une habitation. Elles doivent stabiliser l’assise de la maison. Les fondations sont des travaux complexes et comprenant une multitude d’opérations à effectuer telles que le terrassement, le cuvelage ainsi que le lissage. Quand ces différentes phases sont finalisées, le béton est coulée directement dans la tranchée. Cette dernière aura été creusée et terrassée au préalable. Pour ce qui est des travaux hors sol, l'élévation des murs est certainement l’aspect du gros œuvre le plus réputé. Le but de ces travaux est de concevoir les murs extérieurs de la construction. Les travaux gros œuvre se terminent par la mise hors d’air et hors d’eau de l’habitation. La première nommée consiste en l’installation de portes extérieures ainsi que de fenêtres. La deuxième consiste en la conception de la charpente ainsi que de la toiture.

Et pour ce qui est des prix du Gros œuvre ?

Le tarif des travaux de gros œuvre varie selon une multitude de facteurs comme les matériaux utilisés, le prix de la main d’œuvre ainsi qu’une multitude de différentes options. Il faut savoir que le tarif est en règle générale dégressif selon la superficie. Voici quelques ordres de prix afin que vous puissiez vous faire une idée plus précise concernant le prix des travaux de gros œuvre : Pour concevoir un mur traditionnel, la fourchette de prix ira de 40 à 120 € le mètre carré. Le prix variera essentiellement selon l’épaisseur du matériau utilisé. Concevoir un local de stockage, aura un prix situé entre 400 et 600 € le mètre carré. Pour monter une habitation de plain pied (ayant une superficie au-dessus de 120 mètres carrés), le prix sera compris entre 900 et 1100 €. Enfin, pour ce qui est du tarif de la main d’œuvre d’un maçon, il n’est pas la même d’une région à une autre. Ainsi, effectuez toujours des devis avant de faire votre choix !

En quoi consiste exactement les travaux d’assainissement ?

Les travaux d'assainissement sont la deuxième phase du gros œuvre. Le but de ces travaux est d’entreposer et d’épurer la totalité des eaux usées de l’habitat. Cette opération vient après l’installation des fondations car la totalité des raccordements doit être mis à même le sol. Cette opération doit être effectuée avant que l’habitation soit entièrement hors d'eau. Il existe différents genres d'assainissement. Le premier est celui qu’on nomme « assainissement collectif ». Ce dernier est possible seulement si votre maison se situe dans une zone d'assainissement collectif. Si tel est le cas, il faudra raccorder votre habitat au réseau d’assainissement collectif, pour que vos eaux usées partent par là. Si au contraire votre habitation n’est pas dans ces zones, vous devrez effectuer un dispositif assainissement non collectif. Il faudra alors concevoir une fosse septique. La fonction de cette dernière sera de récolter les eaux usées de la maison.

Tout sur les travaux de fondations

Le rôle principal des fondations d’une habitation est de garantir la transmission des charges sur le sol. Cette opération demande l’intervention d’experts du bâtiment possédant le savoir-faire nécessaire pour ce type de travaux et surtout qui sont qualifiés. Premièrement, il faut disposer les fondations de votre future habitation hors gel. Dans ce but, il faut les mettre à une certaine profondeur, changeant en fonction des régions notamment. En outre, un autre critère permettra de caractériser le niveau des fondations, il s’agit de l’altitude de votre terrain. Le genre de fondation dont vous avez besoin est déterminé au préalable grâce à une étude du sol. Pour ce qui est du mode de fondation, il sera déterminé par divers points comme la nature ainsi que la portance de votre terrain. Si le sol possède les avantages nécessaires, l’habitation pourra être conçu dessus sans adaptation spécifique. Par contre si le sol est de mauvaise qualité (beaucoup d’argile par exemple), cela ne pourra malheureusement pas être le cas. Il y a 3 genres de fondations : les superficielles, les semi-profondes ainsi que les profondes.

Coût des travaux d’assainissement

Si le lieu de votre maison est en zone d’assainissement non collectif, l’installation d’un assainissement individuel est obligatoire. Il faut savoir que ce système possède un coût d'achat et d'entretien changeant en fonction filières. Renseignez-vous sur les différentes aides au financement permettant de couvrir une partie des travaux. Pour ce qui est du tarif d'une installation d'assainissement individuel, il change en fonction de deux critères : Le genre de filière ainsi que le nombre d'habitants. Concernant le dispositif d’assainissement non collectif, il existe deux options possibles : La fosse toutes eaux ainsi que la micro-station d’épuration. Le deuxième choix est plus cher mais les prix moyens se valent. Le tarif total à va dépendre du genre d’installation désiré : Pour une fosse toutes eaux, la moyenne de prix est située aux alentours de 7500 euros. Enfin, pour ce qui est du budget pour une micro station d’épuration, envisagez environ 10000 euros.
Pour la construction de votre nouvelle maison, certains travaux d’assainissement sont à prévoir. En effet, une fois qu’elle sera entièrement construite et que vous l’habiterez, vous aurez bien besoin de dispositifs spécifiques pour l’évacuation des eaux usées et...
Vous avez un projet de construction de maison en vue ? Comme vous le savez, il existe un certain nombre d’étapes à suivre pour cela et l’étude géotechnique figure parmi les plus importantes. Dans certains cas, elle est obligatoire....
Si votre nouvelle construction se trouve dans la zone d’assainissement collectif, alors vous devez vous raccorder au tout-à-l’égout pour l’évacuation de vos eaux usées domestiques. Il s’agit en effet d’une obligation à laquelle vous devez vous conformer. Selon la...
Les travaux d’assainissement sont des éléments essentiels dans tous types de construction. Il s’agit notamment de l’opération relative à l’évacuation des eaux usées et de eaux pluviales. Pour le cas particulier des eaux usées, en distingue deux principaux...
En matière d’assainissement, le modèle collectif est la règle, le non collectif ou individuel est l’exception. L’assainissement collectif est notamment le type d’assainissement dans lequel toutes les eaux usées de la ville sont collectées dans de grandes canalisations...
L’assainissement individuel ou non collectif est obligatoire pour tous ceux qui n’ont pas leur logement dans la zone d’assainissement collectif. Pour pouvoir évacuer les eaux usées et les traiter, ils doivent disposer de leur propre système d’assainissement. Toutefois,...
Toutes les habitations, qu’elles soient neuves ou anciennes, doivent disposer d’un ouvrage d’assainissement. Ce dernier est notamment utilisé pour l’évacuation des eaux usées domestiques et aussi des eaux pluviales. Si elles ne sont pas évacuées et traitées, elles peuvent...
Votre habitation ne se trouve pas dans la zone d’assainissement collectif ? Alors, vous n’avez d’autres choix que d’opter pour l’assainissement individuel ou non collectif. En effet, vous devez vous faire construire votre propre système d’assainissement. Comme vous vous...
Dans tous travaux de construction, les fondations doivent toujours être mises en place afin de soutenir tout le poids de l’ouvrage et assurer sa solidité ainsi que sa stabilité. En effet, elles s’assurent principalement de la transmission des...
L’assainissement individuel ou non collectif est une obligation légale pour tous ceux dont les habitations ne se trouvent pas dans la zone d’assainissement collectif. A cause de l’importance de l’installation pour l’environnement, elle doit être soumise à différents types...