Tout sur les fondations semi-profondes

Tout sur les fondations semi-profondes
4 (80%) 3 votes
Dans tous travaux de construction on passe nécessairement par plusieurs étapes essentielles. Les fondations figurent parmi elles et elles font même partie des plus importantes. En effet, après l’étape de l’étude géotechnique qui sert à déterminer le type de sol du terrain, on entame les fondations en fonction du résultat de cette étude et du type de construction que l’on souhaite réaliser. Ici, on a droit entre 4 principaux types de fondations à savoir les fondations superficielles, les fondations semi-profondes, les fondations profondes et les fondations spéicales. Dans cette rubrique, nous allons nous intéresser plus particulièrement aux fondations semi-profondes.

Dans quels cas opter pour des fondations semi-profondes ?

Au moment de la construction, il se peut que les fondations superficielles ne soient suffisantes pour le type de bâtiment que l’on souhaite créer. D’un autre côté, il se peut que l’on n’a pas non plus besoin de réaliser des fondations profondes. Dans ce cas-ci, on optera volontiers pour le juste milieu et donc pour des fondations semi-profondes.

C’est précisément le cas pour la construction d’un bâtiment de hauteur moyenne ou encore d’une construction à la forme circulaire ou carrée avec un poids assez imposant pour exiger une assise plus profonde. Les fondations semi-profondes sont également préconisées pour le sol argileux, remblayé ou sablonneux. Ici, le sol dur se trouve à environ 3 à 6 mètres de profondeur et bien évidemment, les fondations s’apparentent donc à des puits de forme parallélipédique ou cylindrique.

fondations semi-profondes

La mise en œuvre des fondations semi-profondes

Comme évoqué précédemment, les fondations semi-profondes vont aller chercher le bon sol à 3 à 6 mètres de profondeur par le biais de puits. Ces derniers doivent être positionnés sur les angles de la construction et se reliernt entre eux grâce à des longrines (poutres). Ce sont notamment celles-ci qui vont supporter les murs porteurs. A noter que la mise en place des puits doit elle aussi se réaliser en plusieurs étapes à commencer par l’implantation puis le terrassement et ensuite le ferraillage. C’est seulement après cette dernière étape que l’on peut couler le béton (de type grossier dosé à 200 kg de ciment/m3) au milieu du puits. Comme ces étapes nécessitent chacune des connaissances et compétences spécifiques, elles doivent être réalisées par des professionnels dans leur domaine paticulier (géomètre, etc.).

mise en œuvre des fondations semi-profondes

Quelques précautions à prendre

Si les fondations semi-profondes doivent être réalisées uniquement par des professionnels, c’est avant tout parce qu’elles nécessitent des compétences particulières pour leur mise en œuvre. Mais il existe également certaines précautions qu’il convient absolument de prendre si l’on ne souhaite corrompre sa sécurité et celle d’autrui.

Ainsi, dans la réalisation des travaux relatifs aux fondations semi-profondes, il ne faut sutout pas oublier de faie au préalable un blindage des tranchées de plus de 1,30 mètre. Il convient également de prévoir et délimiter un accès aux piétons ainsi qu’aux véhicules. Cela facilitera la tâche et le sécurisera le déroulement de tous les travaux à réaliser.

Enfin, il est bon de savoir que les fondations semi-profondes sont régies par des normes particulières, lesquelles sont définies par le DTU 13.2

Estimation gros oeuvre gratuite ci dessous :


Surface du terrain en m²

Surface total en m²

Vos informations

Votre Code postal & Ville

Téléphone

E-mail


* champs obligatoires