Le changement d’installation d’assainissement individuel

Le changement d’installation d’assainissement individuel
Votez pour cet article
L’assainissement individuel ou non collectif est obligatoire pour tous ceux qui n’ont pas leur logement dans la zone d’assainissement collectif. Pour pouvoir évacuer les eaux usées et les traiter, ils doivent disposer de leur propre système d’assainissement. Toutefois, celui-ci doit absolument être conforme aux normes en vigueur. Dans le cas contraire, le SPANC (service public d’assainissement non collectif), qui en fera le contrôle, obligera le propriétaire à réaliser des travaux de réhabilitation et à changer d’installation. Dans cet article nous vous disons tout ce qu’il faut savoir sur le changement d’installation en matière d’assainissement individuel.

Pourquoi changer son installation d’assainissement individuel ?

Le changement d’installation d’assainissement non collectif peut intervenir dans deux types de cas. Le premier cas, comme nous l’avons évoqué précédemment, fait suite au contrôle réalisé par le SPANC et qui établit que l’installation existante n’est pas conforme aux normes. Dans ce cas-ci, le propriétaire est obligé de réaliser les travaux de réhabilitation conseillés par les agents du SPANC et mettre son installation en conformité.

installation d'assainissement individuel

Par ailleurs, il se peut aussi que l’on pense que son installation d’assainissement n’est pas performante et que l’on souhaite tout simplement la changer. Dans ce cas-ci, on n’a pas besoin de l’intervention du SPANC pour entamer les travaux. Il faudra tout simplement choisir son dispositif d’assainissement individuel et trouver des professionnels spécialistes pour faire les études et réaliser les travaux. Cependant, les agents du SPANC doivent toujours être appelés pour constater l’existence de l’ouvrage et aussi sa conformité.

Quel dispositif d’assainissement individuel choisir ?

Pour votre nouvelle installation d’assainissement individuel, vous avez le choix entre deux dispositifs : la filière traditionnelle et la filière agréée. Le premier se caractérise par la simple présence de fosse septique et épandage. Si cette filière est performante, elle n’est toutefois plus très utilisée de nos jours. Quitte à changer d’installation d’assainissement non collectif, mieux vaut donc s’orienter vers les filières agréées. Plus modernes, elles sont aussi plus performantes et ouvrent voie à de nombreux avantages en termes de compacité, de coût et de facilité d’installation, de facilité d’inspection et d’entretien et bien d’autres encore.

filtre compact

D’ailleurs, pour les filières agréées, vous avez le choix entre plusieurs dispositifs. Mais la micro-station d’épuration et le filtre compact demeurent les plus répandus. S’ils sont tous performants, la micro-station d’épuration présente néanmoins l’inconvénient de consommer d’électricité.

Le coût de changement d’installation d’assainissement individuel

Le coût de changement d’une installation d’assainissement individuel peut parfois être important. Toutefois, cela dépend des travaux à réaliser. Aussi, selon le cas, on peut obtenir des aides financières en ce qui concerne les travaux de réhabilitation. Il faut tout simplement remplir les critères requis (être propriétaire de l’ouvrage entre autres).

Par ailleurs, le coût total de changement d’installation d’assainissement individuel s’estime en moyenne à 10 000 €. La somme inclut le montant des travaux à réaliser ainsi que les divers frais de contrôle que l’on doit payer au SPANC. En effet, cet organisme de contrôle intervient deux fois en vérifiant la conformité de la nouvelle installation (un frais compris entre 80 à 200 €) et après son bon fonctionnement (entre 60 à 120 €).

Estimation gros oeuvre gratuite ci dessous :


Surface du terrain en m²

Surface total en m²

Vos informations

Votre Code postal & Ville

Téléphone

E-mail


* champs obligatoires