Archive

Category Archives for "Chape – Dalle – Carrelage"

Chape – Dalle – Carrelage, nos conseils et astuces dans notre guide complet

Avant de pouvoir installer un carrelage, il faut penser à la chape en béton. Effectivement, un carrelage intérieur ou extérieur va devoir s’installer sur une surface plate. Ainsi, il est courant de devoir faire une chape de carreleur avant l’installation du carrelage. Voyons ensemble les caractéristiques des travaux chape – dalle – carrelage.

Quel est le rôle exact d’une chape fine de carreleur ?

Pour effectuer une installation parfaite d’un carrelage, il est important d’obtenir un sol entièrement plat. Afin de mettre du carrelage sur une dalle en béton, il faut débuter par un coulage d’une chape mince, dans le but de totalement aplanir le sol.

Une chape fine de carreleur est une mince chape permettant de bien aplanir la dalle. Grâce à elle, vous pourrez installer votre carrelage dans les meilleures conditions possibles. Pour ce qui est de l’épaisseur minimale d’une chape, elle est de quatre cm. Or, elle peut aller jusqu’à dix cm dans certains cas.

Chape – Dalle – Carrelage : Peut-on réaliser une chape pour carrelage soi-même ?

Il est possible d’installer son carrelage sans avoir recours à un expert carreleur. Or, sachez que la conception d’une chape pour carrelage est une opération relativement compliquée. Ce genre de travaux demande certaines compétences spécifiques en maçonnerie ainsi qu’un réel savoir-faire. C’est pourquoi nous vous conseillons de confier la conception d’une chape de carreleur à une société experte en la matière. N’hésitez pas à effectuer plusieurs devis.

Étapes simples afin d’effectuer la pose d’un carrelage

Premièrement, contrôlez que le sol à carreler est parfaitement plat. Puis, effectuez un ragréage si les défauts sont au-dessus de la taille de cinq millimètres. Mettez un primaire d’accrochage à la seule condition que le sol soit fissuré. Ensuite, effectuer la pose du carrelage sur le sol, seulement si ce dernier est parfaitement plat et adhère bien. Puis, servez-vous souvent d’un niveau à bulle afin de contrôler la disposition des différents carreaux.

En ce qui concerne les petites surfaces, vous devrez encoller le carreau. Pour les carreaux au-dessus de vingt centimètres, effectuez un double encollage. N’oubliez pas de laisser tremper une dizaine de minutes les carreaux dans l’eau afin d’optimiser au maximum les découpes. Enfin, attendez une bonne journée que le carrelage sèche avant de pouvoir réaliser les joints.

Quel est le prix d’une pose de carrelage ?

Le tarif d’un carrelage de gamme moyenne et de taille classique peut aller de quatre euros le mètre carré à cent euros ! Pour ce qui est d’un carrelage grandes dimensions, comptez aux alentours de 30 € le mètre carré. Si vous désirez un modèle imitation parquet, vous pourrez en trouver à 15 € le mètre carré.

Les particularités du carrelage au sol

Le carrelage au sol possède deux grands avantages que sont sa robustesse ainsi que sa simplicité d’entretien. Ce dernier peut être utilisé dans une multitude de pièces de votre habitat. Il possède une immense palette de matériaux et de couleurs. Ainsi, il existe différents familles de carrelage au sol dont certaines sont idéales pour le revêtement intérieur, tandis que d’autres le sont pour l’extérieur. Ainsi pour effectuer votre choix, prenez toujours en compte les contraintes de la pièce.

Tout d’abord, il y a la céramique, idéale pour effectuer une imitation de la pierre naturelle. La pierre est elle un type de carrelage au sol, particulièrement appréciée pour sa robustesse ainsi que son excellente résistance. Pour ce qui est du carreau de ciment, il est robuste mais poreux. Enfin, la mosaïque est un genre de carreaux pouvant autant être posé en extérieur qu’à l’intérieur de votre habitat.

Les caractéristiques du carrelage mural

En fonction des caractéristiques de la pièce à carreler et du genre de pose, vous devrez choisir une couleur correspondant à l’univers de la pièce. Choisissez de préférence des carreaux aux propriétés chimiques excellentes surtout pour un carrelage murale en cuisine ou dans une salle de bain. Ne prenez pas des produits poreux demandant des traitements spécifiques. Nous vous conseillons la faïence, parfait pour le mural en intérieur. Ce genre de revêtement possède un grand point fort qu’est sa diversité de couleurs vives et de surface. Le deuxième type de carrelage mural que nous vous conseillons sont les modèles étirés en terre-cuite : Si vous désirez opter pour une ambiance plus classique dans votre espace, la terre cuite est une solution optimale.

Listing de conseils pour nettoyer son carrelage

Voici une multitude d’astuces afin de nettoyer votre carrelage pour qu’il prospère le plus longtemps possibles :

  • Débutez toujours par un simple balayage. Vous pouvez également vous servir d’un aspirateur.
  • Ne vous servez surtout jamais de détergents avec de l’acide fluorhydrique. En effet, ces derniers dégradent rapidement la surface du carrelage. L’utilisation de produits abrasifs comme la paille de fer, surtout pour le carrelage brillant est déconseillé car il met en valeur les défauts des carreaux comme les rayures. Ainsi, n’utilisez surtout pas d’acides.
  • Essayez de garder le sol le plus propre possible. Sachez que la saleté comme le sable hausse l’effet abrasif du piétinement. Ainsi, disposez un paillasson ou plusieurs chez vous afin d’éviter cela.
  • Si vous pouvez, ne faites pas tomber d’éléments lourds sur votre carrelage. Optez pour une protection comme un tapis par exemple. Disposez les tapis dans des zones stratégiques comme la cuisine ou la salle à manger où la chute d’objets est plutôt fréquente. Ainsi, cette astuce pourra vous éviter un bon nombre de mésaventures.
  • Lorsque vous tâchez votre carrelage, nettoyez la tâche le plus vite possible. N’attendez pas !
  • Après cela, il faut procéder au rinçage. Vous pouvez le faire de diverses manières comme avec un aspirateur à eau ou un essuyage à la serpillière par exemple.
  • En outre, nous vous déconseillons fortement de vous servir de cires ainsi que de savons huileux. Cela sera uniquement possible pour des carreaux polis, après l’installation et avant la pose des joints, où vous pourrez utiliser des agents d’imprégnation. Évitez également les produits de nettoyage avec des agents parfumants. Ainsi, tout ce qui est vernis ou cires ne doivent pas être utilisées car ces derniers permettront l’apparition de gras sur les carreaux, ce qui retiendra plus les tâches et la poussière, rendant ainsi votre nettoyage compliqué.

Les astuces à connaitre pour bien réparer son carrelage

Le carrelage fait partie des revêtements de sol les plus convoités. Un tel succès n’est pas le fruit du hasard. Si le carrelage est autant plébiscité aujourd’hui, c’est parce qu’il cumule les qualités pour ne citer que sa solidité, sa durabilité et son entretien facile. Un carrelage nouveau peut durer jusqu’à 40 ans avec un bon entretien. Malgré toutes ses qualités, le carrelage n’est pas infaillible pour autant. Il peut se casser ou se fissurer à la suite d’un choc. Ce désagrément peut lui gâcher son plus bel effet. Avec quelques astuces, vous pouvez solutionner ce problème sans avoir à remplacer tout votre carrelage. Découvrez dans ce dossier des astuces pour bien réparer un carreau cassé, fissuré ou un impact sur le carrelage.

Se préparer pour une réparation carrelage

Lors de la pose d’un nouveau carrelage, ne jetez pas le reste des carreaux qui ne servent plus. Il se pourrait que plus tard, vous en aurez besoin si jamais votre carrelage se brise, se fissure ou encore présente un impact. Grâce à cette astuce, vous n’aurez pas à parcourir les magasins pour rechercher un nouveau carreau identique à votre carrelage. Il ne faut pas oublier que les magasins renouvellent régulièrement leurs produits. Si votre carrelage s’abîme dans une dizaine d’années, les probabilités que vous trouverez un carreau identique sont faibles. En mettant de côté une dizaine de carreaux de rechange, vous n’aurez pas à acheter des carreaux qui risquent de gâcher le résultat final à cause d’une mauvaise ressemblance au niveau de la teinte ou des motifs.

installation carrelage intérieur

installation carrelage intérieur ©flirck

Réparer un carrelage cassé

Un carreau cassé peut changer complètement l’apparence d’une pièce. Il peut lui ôter tout son charme. La déception sera encore plus importante si le carrelage est tout neuf. Ne paniquez pas si ce désagrément vous arrive un jour. Il est tout à fait possible d’y remédier aujourd’hui sans avoir à déposer tout votre carrelage.

La première solution pour réparer un carreau cassé fait appel à un produit de consommation courante aussi simple que la colle. Cette méthode peut être appliquée si le dégât n’est pas trop important et si les morceaux peuvent encore être recollés au carreau cassé. Pour mettre en pratique cette solution, vous aurez besoin d’un chiffon humide et de la colle multi-usages.

  • Etape 1 : Nettoyez le ou les morceaux de carreau cassés à l’aide de l’aspirateur, puis essuyez-les avec un chiffon. Il faut enlever toute trace de ciment sur les morceaux cassés, puis sur la partie du sol concernée.
  • Etape 2 : Pour plus d’adhérence, humidifiez légèrement le sol et les pièces.
  • Etape 3 : Appliquez grossièrement de la colle multi-usages sur le carreau cassé, en zigzag de préférence.
  • Etape 4 : Replacez le ou les morceaux cassés au bon endroit en s’assurant qu’ils soient bien en position et à niveau.
  • Etape 5 : Enlevez l’excès de colle avec un chiffon humide. Laissez sécher le tout pendant 24 heures, puis admirez le résultat.
réparation carrelage intérieur

réparation carrelage intérieur ©flirck

Si les morceaux ne peuvent plus être recollés ou si la fissure est trop importante, parfois, il n’y a pas d’autres solutions que de changer un carreau du carrelage. Voici une méthode pour remplacer un carreau.

  • Etape 1 : procurez-vous un carreau identique ou qui ressemble à votre carrelage existant. Munissez-vous d’équipements de protection adéquats (gants épais et lunettes) avant de commencer l’opération.
  • Etape 2 : enlevez le joint autour du carreau à enlever à l’aide d’un grattoir ou d’un gratte-joint. Si le joint est trop difficile à éliminer, vous pouvez aussi vous servir d’un ciseau de maçon et d’une massette. Attention toutefois à ne pas rayer les carreaux voisins.
  • Etape 3 : pour décoller le carreau, vous avez le choix entre percer plusieurs trous au centre avec une perceuse ou le briser à l’aide d’une masse et d’un burin.
  • Etape 4 : Dégagez les morceaux avec un marteau et un couteau de maçon. Progressez par petits coups répétés du centre vers l’extérieur pour éviter de toucher les carreaux voisins. Dégagez les débris à chaque fois.
  • Etape 5 : sur la surface dégagée, enlevez le reste de colle à l’aide d’un ciseau à bois, puis dépoussierez-la.
  • Etape 6 : préparez la surface à carreler en la nettoyant à la balayette et en l’humidifiant légèrement pour permettre à la colle de bien adhérer.
  • Etape 7 : ajoutez de l’eau au mortier-colle pour obtenir un mélange souple.
  • Etape 8 : à l’aide d’une spatule crantée, encollez l’envers du carreau de rechange, puis la surface du sol.
  • Etape 9 : positionnez le nouveau carreau à la place de l’ancien en plaçant des cales d’espacement aux angles et des croisillons pour obtenir des joints uniformes. Etalez le mortier-joint sur les bordures au moyen d’une spatule. A l’aide d’un maillet en caoutchouc éventuellement, mettez le carreau à niveau.
  • Etape 10 : au bout de 24 heures, jointoyez le nouveau carreau.

Cette méthode vous permet d’avoir un carrelage uniforme et à nouveau éclatant.

Astuces pour bien remplacer son carrelage

Vous n’avez pas conservé des carreaux de rechange lors de la pose de votre carrelage ? Pas de souci. Cela peut arriver à tout le monde. Après un tour au magasin, vous n’êtes pas parvenu à trouver un carreau identique à votre carrelage ? Si c’est le cas, efforcez-vous tout simplement de trouver des carreaux avec un format similaire et qui ne s’éloignent pas du coloris ou de la texture de vos anciens carreaux. Vous pouvez alors remplacer quelques carreaux de plus pour obtenir un résultat harmonieux. Si cette méthode ne vous convient pas, vous pouvez toujours acheter des carreaux de format identique. Vous utilisez ensuite du béton ciré ou de la peinture pour obtenir la même teinte.

Réparer un petit impact sur le carrelage

En cas de chocs ou sous l’effet de l’humidité, le carrelage peut subir des dommages plus ou moins importants allant de l’éclat à la fissure. Aujourd’hui, il est possible de faire disparaître une trace d’impact sur le carrelage mat sans forcément remplacer le carreau, et ce quelle que soit sa profondeur ou sa largeur. Pour cela, munissez-vous tout simplement d’un tube d’émail. Ce dernier est disponible auprès de n’importe quel magasin de bricolage. Il est généralement vendu avec un colorant. Choisissez donc la teinte qui correspond à votre carrelage.

Avant d’appliquer le produit sur l’impact, assurez-vous que votre carrelage soit bien propre et non obstrué. Remplissez l’impact avec de l’émail. S’il y a des irrégularités, vous pouvez poncer le carreau une fois que la résine a séché. Attention, si vous avez un carrelage de couleur foncée, le ponçage n’est pas indiqué.

Au cas où votre carreau n’est pas mat, appliquez du ciment blanc teinté sur les fissures pour les cacher. Lorsque le tout aura séché, appliquez une couche de vernis pour ajouter de la brillance au résultat.

Réparer un impact important sur le carrelage

Si les traces laissées par l’impact sont plus conséquentes, l’émail ne suffira pas. Il vous faudra donc utiliser du mastic. Ce produit se décline également en de nombreux coloris. Cela vous laisse la possibilité de choisir une teinte qui convient à la couleur de votre carreau. L’utilisation du mastic est plus complexe que la résine ou le ciment blanc. N’hésitez pas à demander des conseils au vendeur ou encore à solliciter l’aide d’un professionnel. Sur notre site, demandez des devis gratuits pour votre carrelage. Recevez jusqu’à 5 estimations de carreleur à proximité de votre domicile.

Des professionnels vous recontactent Gratuitement pour votre projet : 


Surface à carreler en m²

Code postal

Vos informations

Saisir votre numéro de téléphone si vous voulez être rapidement contacté par des professionnels



* champs obligatoires

 

Prix pose carrelage, les conseils pour acheter

Que ce soit pour rénover, remplacer ou tout simplement poser un carrelage, il est plus que recommandé de faire appel aux services d’un professionnel. S’il vous est tout à fait possible de réaliser vous-même cette opération, recourir à un carreleur expérimenté pourrait bien vous aider à éviter les gaspillages surtout en ce qui concerne le prix pose carrelage. Voici donc quelques points importants que vous devez prendre en compte avant de fixer le budget pour changer de carrelage.

Prix pose carrelage : avant tout connaitre ses matériaux

Les prix par type de carrelage

La première chose à faire quand vous envisager de déterminer le tarif pose carrelage est de comparer les prix des matériaux nécessaires pour les travaux à réaliser. Vous avez le choix entre trois types de carrelage :

  • Carrelage en céramique : terre cuite, tomette, grès ou faïence, le carrelage en céramique vous laisse le choix entre une multitude de coloris et de styles. Offrant de très bonnes propriétés contre l’humidité ainsi que de nombreux avantages thermiques, ce type de carrelage se négocie entre 20 et 120 euros le mètre carré.
  • Carrelage en pierre : les matériaux utilisés pour la fabrication de ce type de carrelage vont de la pierre calcaire à l’ardoise en passant par le marbre, le travertin et le granit. S’ils peuvent faire office d’antidérapants naturels, ils nécessitent tout de même un traitement anti-tâche contrairement au carrelage en céramique. Leurs prix varient de 40 à 200 euros le mètre carré.
  • Carrelages spéciaux : ce dernier type de carrelage est celui qu’il vous faut si vous n’avez aucune expérience en matière de bricolage. Dans les magasins spécialisés, vous aurez une petite idée du tarif carrelage quand vous aurez choisi le carrelage spécial dont vous avez besoin (pâte de verre, mosaïque, ciment ou carrelage d’imitation). Facile à poser, ils se vendent à partir de 10 euros/m². Comptez entre 60 et 150 euros pour les alternatives haut de gamme.
prix pose carrelage intérieur

prix pose carrelage intérieur ©Travaux.com

Quel carrelage pour quelle pièce ?

Il va sans dire que le type de carrelage pour la cuisine ne peut pas être le même que pour la salle de bain ou bien pour rafraîchir le look du salon. De même pour les autres pièces de la maison ou de ses dépendances s’il y en a :

  • Salle de bain : pour la salle de bain, préférez un carrelage résistant à l’eau et surtout anti-dérapant. Côté couleur, vous pouvez composer avec les tons pastel, un camaïeu de bleu ou de vert.
  • Cuisine : pour la cuisine, il vaut mieux opter pour un carrelage résistant à l’eau et aux tâches. Ici, vous avez tout à fait le droit de faire parler toute votre imagination en ce qui concerne le style et les couleurs.
  • Salon : bien sûr, le carrelage du salon ne doit pas jurer avec les meubles ou les murs. Vous trouverez dans les magasins spécialisés des carrelages spéciaux pour les pièces à vivre comme le salon.
  • Terrasses : demandez à votre fournisseur des carreaux à la fois résistant à l’eau, au froid, au soleil et aux autres conditions climatiques susceptibles d’endommager votre carrelage.
  • Escalier : ici, vous devez prendre en compte les dimensions des carreaux. Normalement, il vaut mieux privilégier les petits modèles.
    Piscine : un carrelage étanche est vraiment l’idéal si vous voulez que votre piscine puisse traverser le temps sans aucun souci.
pose de carrelage

pose de carrelage ©freeimage

Tarifs du carreleur

Si vous avez décidé de recourir aux services d’un artisan carreleur pour la pose de votre carrelage, vous aurez aussi à inclure dans votre calcul le tarif carreleur . Comme vous vous en doutez certainement, il ne vous suffira pas d’acheter les matériaux et le carrelage pour que tout le travail soit fait. Bien sûr, pour avoir une idée précise des dépenses à engager, vous pouvez demander à votre carreleur de vous faire un devis de carrelage. Mais il est aussi tout à fait possible d’estimer le coût d’une telle opération en vous basant sur certains critères que les carreleurs appliquent dans la fixation de leurs tarifs.

  • Les prix au mètre carré : le prix pose carrelage au mètre carré est certainement l’une des méthodes de fixation de prix la plus commune chez les professionnels. En d’autres termes, plus la surface à carreler est grande, plus le tarif de la prestation sera important. Généralement, il vous faudra compter de 25 à 50 euros par mètre carré.
  • Le type de pose : les techniques de pose carrelage elles-aussi déterminent le tarif de pose carrelage. Il y a exactement trois méthodes différentes pour ce type de travaux. La plus utilisée et la plus traditionnelle est la pose de carrelage scellé. Les carreaux sont directement posés sur une chape de mortier. Une autre technique, la pose de carrelage collé comme son nom l’indique nécessite l’utilisation d’un mortier colle. Et pour les novices, la pose de carrelage clipsable est une solution à envisager.
  • La difficulté de la pose du carrelage: outre la pose proprement dite, certains travaux nécessitent une grande expertise et beaucoup de précaution de la part du carreleur. C’est pourquoi, certains d’entre eux demandent en plus d’un tarif au mètre carré d’être rémunérés en fonction de la difficulté de la pose.
réparation de carrelage intérieur

réparation de carrelage intérieur ©flirck

Bref, que vous ayez choisi de poser vous-même votre carrelage ou que vous avez fait appel à un carreleur professionnel, le mieux c’est toujours de faire une comparaison des prix (matériaux, tarifs carreleur, types de carrelage …). Cela vous évitera bien des surprises et vous permettra de déterminer un budget précis pour votre projet.

Des professionnels vous recontactent Gratuitement pour votre projet : 


Surface à carreler en m²

Code postal

Vos informations

Saisir votre numéro de téléphone si vous voulez être rapidement contacté par des professionnels



* champs obligatoires

Bien réussir sa pose de carrelage. Astuces et conseils.

La pose de carrelage est un chantier des plus courant en France.  Il est possible de le faire sois même , solution moins onéreuse mais qui peut rapidement déraper si vous ne respectez pas les bonnes règles.

Les différentes phases à connaitre pour une pose de carrelage réussie

Avec la location des outils qui n’est pas donnée, vous pouvez aussi vous trompez sur les dimensions et la taille des carreaux. A noter que vous n’avez pas le droit à l’erreur car le carrelage est globalement un matériaux cher , à ne pas gâcher. Voici nos différents conseils :

Phase 1 : bien connaitre l’environnement : cuisine, salle de bain, salon…

Un peu d’histoire n’a jamais fait de mal J . Le mot «carrelage » désigne à l’origine l’action de poser des carreaux. La pose de carrelage est réalisée par le carreleur. Celui-ci peut être également mosaïste , c’est-à-dire qu’il assembles des petits morceaux de carrelage ou les assembles afin de constituer des décorations, dessins ou autres motifs personnalisable.  Pour plus d’information pour devenir carreleur, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil sur ce site : cidj.com

Phase 2 : la préparation du support de pose

pose de carrelage

pose de carrelage ©freeimage

Que ça soit sur un mur ou sur le sol, il vous faudra nettoyer l’ensemble du plan de travail. L’objectif ici de pouvoir travailler sur une base solide et sans humidité.  Collez à l’aide de ciment sur un support non adapté risque de fragiliser les carreaux et les voir se briser avec le temps.   Passez par exemple après avoir aplani votre sol ou votre mur un petit coup d’aspirateur ou grattez au moyen d’une éponge. Astuce : trempez vos carreaux dans de l’eau pour une meilleur adhésion du mortier.

Phase 3 : pensez « organisation » des travaux

Le mieux pour poser votre carrelage sera d’organiser ses travaux. L’astuce est de remplir toutes les taches à réaliser sur un bout de papier et les lister dans l’ordre comme une recette de cuisine. Par exemple, nous vous conseillons de commencer par un plan détaillé de votre pièce, de prendre les mesures de vos carreaux et de calculer la surface à coller.

Soyez rigoureux dans votre placement. Rigueur maître mot de la pose de carrelage. Un seul écart et votre sol ou mur pourra ressembler à rien. N’êtes vous jamais rentré dans une pièce ou la mauvaise pose de carrelage vous a tout de suite marqué ? Alors prenez votre temps et faites vote pose de carrelage au centimètre près.

Phase 4 : collage et fixation

Une fois le mortier préparé, étalé le au moyen de votre truelle tous les m².  Récupéré ensuite votre spatule à dent ou spatule dentée et faites des sillons dans le mortier.  Répartissez ensuite les carreaux préalablement humidifiés. N’oubliez pas de bien les aligner en rajoutant les croisillons en plastique sur chaque coin des carreaux. Une fois sec, retiré les croisillons . Voilà vous avez posez votre carrelage sans encombre, facilement et rapidement 😉

prix pose carrelage intérieur

prix pose carrelage intérieur ©Travaux.com

Pour aller plus loin sur la pose de carrelage :

2 vidéos qui vous montrent comment bien réaliser votre pose de carrelage :

  • Vidéo astuce pose de carrelage @source: commentfaiton
  • Vidéo astuce pose de carrelage @source: Lapeyre

Des professionnels vous recontactent Gratuitement pour votre projet : 


Surface à carreler en m²

Code postal

Vos informations

Saisir votre numéro de téléphone si vous voulez être rapidement contacté par des professionnels



* champs obligatoires