Archive

Category Archives for "Salle de bain"

Salle de bain, nos conseils et astuces dans notre guide complet

La salle de bain est un des endroits les plus appréciés pendant la journée. En effet, ce lieu est dédié à la beauté et à la détente. Qui n’adore pas s’y relaxer et s’y détendre ? Au fil des ans, votre salle de bains vieillit et une rénovation est certainement nécessaire. Ainsi, voyons ensemble comment embellir votre salle d’eau.

Les travaux pour salle de bain

Lorsque vous engagez de faire des travaux dans une salle de bain, il faut penser à une multitude de choses en même temps comme le revêtement de sol, le mobilier ainsi que les différents accessoires indispensables. Il faudra également répondre à la fameuse question « douche ou baignoire » ?

Votre budget fera intervenir divers corps de métier pour construire ou rénover votre salle d’eau. Le tarif des divers équipements changeront selon les gammes de matériaux désirées. Effectivement, les méthodes de pose ainsi que les finitions varient en fonction de divers critères.

Installation salle de bains complète : Prix

En règle générale, le tarif moyen de pose pour rénover une salle d’eau se situe dans une fourchette de 13000 à 17000 euros. Si vous dépassez cette somme, votre projet rendre dans la catégorie haut de gamme. En outre, si vous désirez changer des points comme le carrelage ou la baignoire, il faudra évidemment avoir un budget plus volumineux. Pour installer le carrelage dans votre salle d’eau, il faudra prévoir une multitude de différents points comme le tarif du matériau ou encore la surface à traiter.

Installation hammam et prix

Le hammam préfabriqué pour votre salle de bain est idéal notamment avec ses petites dimensions. La cabine de ce type d’installation est pensée pour se mettre où vous le désirez dans la pièce. Pour cela, votre sol doit être imperméable, carrelé si possible. Vous devrez aussi penser au système électrique (qui demande certaines compétences en électricité) ou encore à une hauteur de plafond d’au minimum deux mètres. Disponible en kit, assembler un hammam est facile à effectuer. Or, il faudra tout de même étanchéifier les jonctions.

Dans le milieu des hammams, vous trouverez des appareils à environ tous les tarifs envisageables. Or, qualités et tarifs bas ne font pas bons ménages avec les hammams. Sachez que vous trouverez aisément des modèles d’hammam accessibles à des tarifs à moins de mille euros. Or, la qualité ne sera pas présente, et ce type de hamman sont plutôt des gadgets qu’autres choses.

Installation sauna : Où et pour quel prix ?

Dans beaucoup de cas, le sauna peut être posé où vous le désirez dans votre habitat. Si vous choisissez un sauna préfabriqué, vérifiez que le plafond soit d’au minimum deux mètres de hauteur. Si ce n’est pas le cas, il faudra alors opter pour un sauna sur mesure

Combien coûte un sauna ?

Une cabine sauna infrarouge est moins coûteuse qu’un modèle chalet d’extérieur. Avec ce dernier, sachez que la capacité d’accueil est plus grande. Pour ce qui est d’un sauna sur-mesure, il sera forcément plus cher qu’un modèle en kit. Vous pourrez trouver un sauna à quelques centaines d’euros. Or, nous vous conseillons au minimum l’installation sauna 3 places (comptez au minimum 1000 € pour ce type d’investissement).

Installation meuble de salle de bain : Spécificités et prix

Une salle de bains accessible et performante ne se limite pas uniquement à l’installation de carrelage aux murs et à la pose d’une douche. En effet, il ne faut pas oublier le tarif du mobilier de votre salle d’eau. Afin d’acquérir un support de vasque ainsi qu’une armoire, envisagez aux alentours de 400 euros pour des produits d’entrée de gamme, 1500 pour du milieu de gamme et 5000 pour du haut de gamme. Enfin, sachez que le tarif moyen d’une pose de salle de bains complète est situé aux alentours des 6000 €.

Qu’est ce qu’une installation sanitaires (lavabo, douche, baignoire, bidet) ? Et son prix ?

Les sanitaires sont la totalité des équipements permettant la propreté et l’hygiène des occupants dans un habitat. Généralement pour installer des sanitaires, envisagez un budget de 8000 euros. Cette fourchette de tarif inclut le prix des fournitures et l’installation, pour un habitation de taille moyenne.

Installation SPA – Baignoire balnéo : Avantages et prix

Quoi de mieux qu’un spa dans votre salle de bains pour donner à cette dernière un charme fou ? En effet, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, un spa apportera beaucoup de convivialité à votre demeure. Sachez qu’un spa extérieur accueillir 2 à 10 personnes selon les modèles. Propice à la détente, ce genre d’installation possède des jets massant. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’un bain, tout en recevant des massages sur différentes zones du corps. Sachez qu’une installation baignoire balnéo vous demandera un budget minimum de 4000 € (sans compter l’installation), tout en prenant en compte le fait que les tarifs peuvent vite doubler. Concernant un spa de moyenne gamme, envisagez un prix aux alentours des 6000 €.

Prix d’une installation WC

Un plombier peut effectuer l’installation WC monobloc pour un prix accessible. Si la dépose des vieilles toilettes est compliquée, un dépassement de main d’œuvre peut arriver. Or, sachez que ce type de travail ne représente normalement pas un tarif exorbitant. Pour ce qui est du tarif de la pose WC monobloc, envisagez un tarif situé aux alentours des 200 euros. Cela dépendra principalement de deux critères que sont le prix de déplacement ainsi que la dépose.

Sèche serviettes : Ça sert à quoi et ça coûte combien ?

Les radiateurs sèche-serviettes récents ont divers points forts outre le fait qu’ils sèchent évidemment les serviettes. En effet, ils permettent également de jouer le rôle d’un radiateur classique puisque ce type d’appareils chauffent aussi la salle d’eau. Effectivement, c’est un dispositif de chauffage électrique parfaitement adapté à l’utilisation de la salle d’eau.

Les premiers prix d’un sèche-serviettes sont estimés à une centaine d’euros. Pour le haut de gamme, ils peuvent s’envoler à plus de 1500 € en fonction du dispositif chauffant choisi mais aussi des différentes fonctions.

Prix salle de bain, comment éviter de trop dépenser ?

Lorsqu’on rentre tout fatigué du bureau le soir, on n’a souvent qu’une seule envie : se relaxer. La salle de bain est l’un des endroits les plus propices pour cette activité. Rien ne peut égaler le plaisir ressenti lors de la prise d’un bain après une journée éreintante. Voilà pourquoi la salle de bain est aussi considérée parfois comme une aire de bien-être et de repos. Au bout d’un certain temps, la salle de bain a besoin d’une rénovation pour conserver son confort et rester dans l’air du temps. Toutefois, il n’est pas toujours facile de trouver la bonne combinaison entre les envies, d’un côté, et le budget, de l’autre. Calculer le prix salle de bain est délicat dans la mesure où de nombreux critères peuvent l’influencer. En dehors des mobiliers et des accessoires qui l’équipent, il faut aussi prendre en considération l’ampleur des travaux de réaménagement à réaliser comme le remplacement de la baignoire par une douche à l’italienne, etc. Pour vous aider à estimer le coût de l’installation d’une salle de bain, nous vous proposons de mieux comprendre tout au long de ce guide comment calculer le prix salle de bain, qu’il s’agisse d’une nouvelle installation ou d’une rénovation.travaux de réaménagement de salle de bain

Les critères qui peuvent influencer le prix salle de bain

Plusieurs éléments peuvent faire varier le coût d’aménagement d’une salle de bain dont :

  • la superficie de la salle de bain
  • la nécessité de relier la salle de bain au réseau d’eau ou non
  • le nombre des équipements sanitaires à installer (baignoire, douche, WC…)
  • la nécessité de démonter les équipements sanitaires existants
  • le niveau de gamme des équipements et des meubles (une baignoire classique coûte moins cher qu’une baignoire balnéo)
  • la qualité des finitions et des revêtements
  • la nécessite de faire des travaux de réaménagement (remplacement de la baignoire par une douche à l’italienne…)
  • la pose de la salle de bain (effectuée par un professionnel ou par soi-même)

critères qui peuvent influencer le prix salle de bain

Il va de soi qu’une salle de bain entrée de gamme n’aura pas le même coût qu’une salle de bain haut de gamme. Vous trouverez facilement des équipements sanitaires et des meubles entrée de gamme et bon marché auprès des grandes enseignes de bricolage ou de la grande distribution. Ceux de la gamme supérieure, plus chers, sont proposés par des fabricants ou des professionnels spécialisés. Pour plus d’informations sur le prix salle de bain complète, n’hésitez pas à vous rapprocher d’une entreprise spécialisée ou à demander un devis prix salle de bain sur notre site.

Quel est le coût moyen de l’installation d’une salle de bain ?

D’une manière générale, l’aménagement d’une salle de bain requiert un budget moyen de 4 000€ à 20 000€. Les projets qui nécessitent un budget plus conséquent sont considérés comme des installations haut de gamme. Notez qu’il est possible de rénover sa salle de bain pour moins de 1 000€, mais ce budget ne couvrira pas la pose du carrelage, de la baignoire et des toilettes. Vous devrez prévoir un budget plus conséquent si vous voulez toucher à ces éléments.

Quel est le coût moyen de l’installation d’une salle de bain ?

Une autre dépense qui pourrait également faire grimper le prix salle de bain est la plomberie. Pour pouvoir utiliser de l’eau chaude dans votre salle de bain, il vous faut relier votre cumulus. Qu’il s’agisse de remplacer le système de plomberie existant ou de créer un nouveau réseau, cela augmentera considérablement le coût de l’installation de votre salle de bain.

Par ailleurs, si vous envisagez de remplacer votre baignoire par une douche à l’italienne, le coût d’une telle opération est plus élevé. Comptez en moyenne 15 000€ pour mettre en œuvre ce projet.

Rénover la salle de bain : les éléments à prendre en compte

Un carrelage qui a fait son temps, une couleur des murs démodée, un émail abimé… il existe toute une panoplie de raisons de rénover sa salle de bain. Plusieurs éléments doivent être pris en compte lors d’un projet de rénovation de la salle de bain. De ces éléments dépend également le coût total des travaux.

La forme et la taille de la salle de bain

La forme et la taille de la salle de bain

Ce sont deux éléments importants qui jouent un rôle essentiel dans tout projet de rénovation de la salle de bain. Etant l’une des plus petites pièces de la maison, cette dernière mesure en moyenne 5m². En fonction de sa taille, il faudra donc adapter les accessoires qui y seront installés. Si vous avez une petite salle de bain, une baignoire ne conviendra pas. Il faudra plutôt choisir des éléments peu volumineux tels qu’une petite vasque ou une douche. La première chose à faire avant de rénover sa salle de bain est donc de mesurer celle-ci et de dresser un plan qui permet de savoir quels éléments installer et où les installer.

Douche, vasque et baignoire

Douche, vasque et baignoire

L’une des questions fatidiques qui se posent lors de l’aménagement de la salle de bain est : faut-il installer une douche ou une baignoire ? La réponse dépend bien sûr des goûts de chacun, mais aussi du budget et de la taille de la salle de bain.

Aujourd’hui, 60% des maisons françaises sont équipées d’une baignoire. C’est l’élément phare de la salle de bain. De nombreux modèles sont actuellement proposés dans les magasins spécialisés. Vous pouvez tout à fait choisir une baignoire tendance ou une baignoire sur pied pour ajouter une note d’originalité à la salle de bain. A noter que si vous avez notamment envie de relaxation, la baignoire est à privilégier. Cela ne signifie pas que la douche ne procure pas de la relaxation. Des modèles de douche à jets ou à cabine chromothérapique existent pour cette finalité.

La douche présente de nombreux avantages. Outre le gain de place qu’elle procure, elle est aussi facile à entretenir. Elle est en outre plus économique. Elle utilise trois fois moins d’eau que la baignoire. Hormis la douche à l’italienne qui est la plus plébiscitée, des modèles de douche high-tech existent aussi aujourd’hui.

Enfin, en ce qui concerne la vasque, c’est un élément qu’il convient de ne pas négliger dans la salle de bain. Non seulement, elle contribue au décor de cette dernière, mais elle la rend également plus ergonomique, surtout si vous optez pour une double vasque.

Prix salle de bain : les différentes parties importantes du budget à notifier

Prix salle de bain : les différentes parties importantes du budget à notifier

  • Le sol : Bien que le sol de la plupart des salles de bains soit revêtu de carrelage, d’autres revêtements existent aussi pour ne citer que le béton ciré, le parquet ou le tadelakt.
  • Le carrelage : Le carrelage est le revêtement de sol qu’on retrouve quasiment dans toutes les salles de bains. Ce choix s’explique surtout par la nature humide de cette pièce. Les propriétés du carrelage permettent de remédier à ce fléau. A ceci s’ajoutent la longévité et la facilité d’entretien du carrelage. Ce sont autant de qualités qui jouent en faveur de ce matériau.

Le prix du carrelage varie entre 10€ et 80€ le mètre carré, hors pose. Pour la pose, il faut compter entre 20€ et 60€ le mètre carré selon la technique utilisée. La pose de mosaïque étant la technique la plus complexe, donc la plus chère également. S’il faut procéder à la dépose de l’ancien carrelage avant la pose proprement dite, il faut ajouter au budget entre 20€ et 40€ le mètre carré.

  • Du parquet ? Il est tout à fait possible de revêtir le sol de sa salle de bain avec du parquet. On utilise surtout des essences exotiques telles que le bambou, le teck et le wengé dont la résistance à l’humidité est élevée. Certaines essences d’origine européenne ont également reçu des traitements spécifiques pour résister à l’humidité. C’est le cas de l’épicéa, du frêne, du hêtre, du peuplier et du pin maritime. Le parquet pour salle de bain offre de nombreux avantages. Il est chaleureux et confortable. Il est aussi doux sous les pieds.

parquet de salle de bain

Toutefois, par rapport au carrelage, le prix parquet pour la salle de bain est plus onéreux. Il faut prévoir entre 70€ et 150€ le mètre carré.

Le revêtement des murs, important pour l’isolation

Comme pour le sol, les murs de la salle de bain peuvent aussi être revêtus de diverses manières. On distingue notamment la peinture, le carrelage et le tadelakt.

Aujourd’hui, le carrelage laisse de plus en plus de la place à d’autres revêtements muraux plus modernes tels que la peinture. Le coût de la peinture des murs de la salle de bain varie entre 20€ et 60€ le mètre carré si le support est sain et bien préparé. Il faut ajouter 10€ à 40€/m² si l’état des murs nécessite une préparation.

Le choix de la peinture de la salle de bain ne doit pas se faire au hasard. Une peinture classique aura tendance à s’écailler rapidement. Optez de préférence pour de la peinture acrylique résistante à l’humidité et à la chaleur et qui porte la mention « lessivable ».

Le prix du carrelage pour les murs de la salle de bain est identique à celui pour les sols.

Le tadelakt est un enduit de chaux d’origine arabe. Imperméable à l’eau, il est idéal pour étanchéifier les murs des salles d’eau. On distingue le tadelakt traditionnel, réalisé avec de la chaux de Marrakech, du tadelakt industriel qui est conçu à partir de matériaux modernes ressemblant au tadelakt traditionnel. Ce type de revêtement se rencontre surtout dans les salles de bains haut de gamme. Son prix oscille entre 70€ et 150€ le mètre carré.

équipements qui peuvent gonfler la facture

Les équipements qui peuvent gonfler la facture

Plusieurs équipements sont visibles dans la salle de bain. De leur nombre, de leur matériau et de leur niveau de gamme dépend bien sûr le prix salle de bain.

La douche

La douche est l’un des éléments incontournables de la salle de bain. En plus d’être très esthétique et économique, elle offre également un gain de place considérable. Il existe de nombreux types de douches : la douche classique, la douche italienne, la douche cabine, le combiné baignoire/douche…

Le prix d’une douche représente entre 200€ et 1 500€ du prix salle de bain.

La baignoire

Si votre salle de bain est suffisamment grande, vous pouvez envisager la pose d’une baignoire. En effet, cet élément requiert un espace relativement important. Néanmoins, il n’est pas dénué d’avantages. Il est esthétique, confortable et moins cher. Selon le matériau utilisé et la qualité de la finition, vous pouvez acquérir une baignoire acrylique à partir de 70€ jusqu’à 2 000€ pour une baignoire en fonte luxe. Si vous voulez une baignoire balnéo avec système hydromassant, il faudra prévoir un budget plus conséquent. Le prix de celle-ci peut aller jusqu’à 5 000€.

La vasque ou lavabo

L’installation ou la rénovation d’une salle de bain requiert également l’installation d’un point d’eau haut tel un lavabo ou une vasque.

Le lavabo peut être fixé au mur ou posé sur un meuble qui permet de cacher l’arrivée d’eau et le siphon. La vasque, quant à elle, doit être installée ou encastrée sur un support. Celui-ci peut être une paillasse, similaire au plan de travail de la cuisine.

Que ce soit la vasque ou le lavabo, différents matériaux peuvent être utilisés pour leur fabrication dont l’inox, la pierre, la céramique, le marbre, la résine ou le béton. Selon le matériau, le prix d’un lavabo ou d’une vasque se négocie entre 25€ et 700€. Comptez près de 1 000€ pour une double vasque en pierre.

Robinetterie

Robinetterie

La robinetterie constitue également un élément essentiel de la salle de bain. Une panoplie de robinets est aujourd’hui vendue sur le marché. On distingue principalement les robinets mécaniques des mitigeurs modernes équipés d’une vanne ou d’un système thermostatique. Selon leur design et leur qualité, le prix des robinets oscille entre 50€ et 500€.

Tous ces prix sont bien évidemment donnés à titre indicatif. Pour avoir une idée globale du coût de l’aménagement de la salle de bain, une demande de devis est incontournable. N’hésitez pas à demander un devis salle de bain sur notre site pour mieux comparer les offres.

Trouvez des professionnels pour votre salle de bain Gratuitement


Code postal

Vos informations

Saisir votre numéro de téléphone si vous voulez être rapidement contacté par des professionnels



* champs obligatoires

Nos conseils et astuces pour bien choisir une salle de bain

Pièce clé du quotidien, la salle de bain n’est plus un simple lieu de passage pour faire sa toilette. C’est devenu un véritable temple du bien-être et de la détente. A ce titre, elle se doit d’être accueillante, confortable, mais surtout de s’adapter aux besoins de ses utilisateurs et à leur manière de vivre. Qu’il s’agisse d’une ancienne salle de bain à rénover ou d’une nouvelle pièce à créer, le choix de la salle de bain est important. De la couleur des murs au choix des meubles, passant par le carrelage et l’éclairage, l’aménagement de la salle de bain ne doit pas être laissé au hasard. Chaque détail doit être pensé minutieusement pour avoir une salle de bain qui vous ressemble. Voici quelques conseils et idées pour bien choisir une salle de bain.

Choisir une salle de bain sans se tromper, éviter les pièges et soyez sur des vos choix.

Quelle couleur choisir pour sa salle de bain ?

Bleu, gris, beige, jaune… il n’est pas toujours facile de relooker sa salle de bain sans faute de goût. D’autant plus que les couleurs tendance se démodent très vite. Il ne faut pas l’oublier. Ne vous précipitez pas sur la couleur la plus tendance du moment. Dans quelques mois, elle ne le sera plus. Et vous vous retrouverez dès lors avec une couleur dépassée par les temps. Choisissez plutôt une couleur qui correspond à vos goûts, à votre personnalité ou encore à votre style de déco général.

Quelle couleur choisir pour sa salle de bain ?

  • Le bleu :

Synonyme d’apaisement, le bleu est la couleur classique des salles de bain. Cette teinte aquatique a la particularité d’être douce, mais lumineuse. Elle est parfaite pour créer une ambiance apaisante dans la salle de bain. Le bleu clair se marie très bien avec la couleur blanche de la vasque ou du carrelage. Il peut aussi s’assortir avec du noir ou du gris anthracite au niveau des étagères ou du convecteur. Si vous choisissez du bleu intense, vous pouvez l’associer avec le gris neutre pour donner du punch à la pièce.

salle de bain de couleur bleu

  • Le gris ou l’ardoise :

Indémodable, sophistiqué et apaisant, le gris offre un coté chic et élégant à votre salle de bain. Cette couleur est aussi idéale pour donner de la grandeur et de l’espace à votre petite salle de bain. Mariez-la avec un peu de blanc au plafond, à la baignoire, à la vasque ou au bac de douche pour éclaircir la pièce. Pour une salle de bain à la scandinave, vous pouvez aussi associer du bleu grisé avec du blanc ou des tons bois clair.

salle de bain à la scandinave

  • Le beige ou le kaolin  :

Symbole de sérénité et d’élégance, le beige est une couleur indémodable pour la salle de bain. Si vous voulez avoir une salle de bain simple tout en étant élégante, choisissez du beige ou du kaolin. Ce dernier apporte une atmosphère zen, de type « spa » à la pièce. Le beige peut être obtenu de différentes façons : par la céramique, le marbre ou la peinture. Des couleurs fortes comme le bleu tonique ou le rose indien peuvent être utilisées pour réveiller la couleur. Vous pouvez aussi cependant marier la couleur avec le blanc ou le vert clair.

  • Le jaune :

Idéal pour réchauffer votre salle de bains, le jaune s’invite aussi de plus en plus dans la salle de bain. Lumineux, il peut être posé sur un des murs ou encore sur quelques éléments de la pièce si celle-ci est à dominante neutre.

 jaune pour une salle de bain

  • L’orange pour une salle de bain :

Les couleurs peps s’invitent de plus en plus dans la pièce d’eau. Ainsi, il n’est pas rare de trouver aujourd’hui une salle de bain dont l’un des murs passe à l’orange. Quoi de mieux pour twister cette pièce et y ajouter une note de chaleur. Pour le reste des murs, optez pour des tons neutres comme le blanc ou le bois. N’oubliez pas d’ajouter quelques accessoires au ton mandarine pour une belle harmonie de l’ensemble.

L’orange pour une salle de bain

  • L’aubergine pour une salle de bain :

Hormis les couleurs flashy, les couleurs sombres peuvent aussi avoir leur place dans la salle de bain. L’aubergine est une couleur de plus en plus plébiscitée par les plus audacieux. Mais attention, pour éviter un air désuet, il faudra la marier avec des accessoires en matières naturelles comme le panier, le lin ou le coton ainsi que des notes plus claires. L’aubergine apporte de la profondeur et du cachet à la pièce.

  • Le blanc pour une salle de bain :

Classique des classiques, le blanc est indémodable et s’adapte à tous les styles de déco. Cette couleur convient principalement aux petites salles de bain. Elle est synonyme de sérénité, d’apaisement et de luminosité. Pour éviter un déco « laboratoire », réveillez la couleur avec des tons plus foncés comme le rouge ou le noir au niveau des accessoires.

Classique des classiques, le blanc est indémodable pour une salle de bain

Quelle peinture choisir pour la salle de bain ?

S’il y a une pièce qui est sujette à l’humidité tout au long de l’année, c’est bien la salle de bain. La peinture que vous choisirez pour votre salle de bain devrait donc avoir des qualités spécifiques de résistance à l’humidité, non seulement pour que la pièce garde tout son éclat tout au long de l’année, mais également pour qu’elle soit durable.

Les peintures acryliques sont les plus choisies pour peindre la salle de bain. Elles contiennent une faible quantité de solvants, sont rapides à sécher et inodores.

Il existe des formules spécialement adaptées à la salle de bain. Celles-ci contiennent des composants comme un film anti-graisse, un écran anti-buée ou des fongicides pour offrir plus de résistance que les peintures classiques.

Quelle peinture choisir pour la salle de bain ?

Malgré le fait que les peintures glycéro soient résistantes à l’humidité, elles sont écartées par les normes européennes à cause de leur toxicité.

Comme toutes les peintures, les peintures pour salle de bain peuvent aussi se décliner en finitions satinées, brillantes ou mates. La finition mate est déconseillée, car elle est plus sensible à l’humidité et aux taches. Bien que lessivable et résistante à l’eau, la finition brillante réfléchit la lumière et donne l’impression de grandeur. Elle laisse aussi transparaître les imperfections du mur. Il vaut donc mieux opter pour la finition satinée qui offre un bon compromis : lumineuse et lessivable.

Choisir une salle de bain, le carrelage est une important

Élément essentiel de la salle de bain, le carrelage habille, décore et protège cette dernière. A ce titre, il ne se choisit pas au hasard. Plusieurs critères doivent être pris en compte lors du choix du carrelage salle de bain dont le niveau de résistance, la forme, les dimensions, le matériau, le style, etc.

Choisir une salle de bain, le carrelage est une important

La résistance du carrelage, critère à prendre en compte en priorité

Un beau carrelage salle de bain qui flatte l’œil et qui se marie bien avec le décor, c’est bien. Mais, cela est insuffisant. Il ne faut pas oublier que cette pièce est sujette à l’humidité. De plus, elle est soumise à de multiples nettoyages et est au contact avec de nombreux produits chimiques (parfum, détergent,…). Le carrelage de la salle de bains doit donc être résistant.

Il existe plusieurs normes pour déterminer la résistance des carrelages. La plus connue est la norme UPEC (Résistance à l’Usure, au Poinçonnement, à l’Eau, aux Produits Chimiques). Chaque lettre est notée de 1 à 4 de manière croissante. Si l’on se réfère à ce classement, le carrelage de la salle de bain doit avoir un niveau de résistance U2, P2, E3 et C1 de préférence. Toutefois, un carrelage classé E et C est déjà parfait. Ce sont les deux critères essentiels pour la salle de bain.

Pour ce qui est du carrelage du sol, c’est la norme ABC qu’il faut tenir en compte. Celle-ci définit l’adhérence pieds nus (C représente la plus forte adhérence). Le carrelage du sol de la salle de bain, notamment celui de la douche, doit être classé C. N’hésitez pas à demander des conseils à un professionnel de l’aménagement de salle de bain. Sur notre site, demandez un devis salle de bain en quelques clics.

carrelages existants pour une salle de bain

Les différents carrelages existants pour une salle de bain :

Que ce soit sur les murs ou au sol, le carrelage de la salle de bain se décline en de nombreux matériaux. On distingue notamment :

  • Le grès cérame :

Le grès cérame est apprécié pour sa robustesse, sa rigidité et sa facilité d’entretien. Sa résistance fait qu’il convienne aussi bien pour les murs que pour le sol de la salle de bain. Au niveau du décor, ce matériau n’est pas en reste. Les fabricants proposent désormais une multitude de motifs : imitation bois, ciment ou marbre, rosace, émaillé, etc.

carrelage grès cérame

  • La faïence :

C’est le type de carrelage qu’on retrouve le plus dans les salles de bain aujourd’hui même si par rapport au grès cérame, il est plus fragile et peu résistant à la charge. De ce fait, il ne se pose que sur les murs. Par contre, elle offre de multiples possibilités décoratives en se déclinant en un large éventail de couleurs, de formes et de dimensions. Finie l’image « vieillotte » qu’on avait autrefois de la faïence, les différents formats proposés par les fabricants font qu’il est aujourd’hui possible de créer une salle de bain contemporaine et design avec ce matériau. La seule précaution à prendre avec la faïence est de ne pas la cogner avec un objet dur pour éviter l’éclat.

  • La pâte de verre ou mosaïque :

Pour les amoureux de la déco, la mosaïque est une alternative intéressante aux deux matériaux sus-mentionnés. Ce type de carrelage est réalisé en pâte de verre. Il est livré avec un support en filet nylon pour la pose. Si vous cherchez un moyen de rehausser la déco de votre salle de bain, ajouter de la mosaïque par petites touches ou par pan de murs est une excellente idée. D’autant plus que ce matériau propose un choix illimité de couleurs et de graphismes (verre coloré, inox, miroir, pierre, émaillé, etc.). Son inconvénient majeur est qu’avec le temps, il n’est plus facile à entretenir.

Choisir une salle de bain l’importante des dimensions et formes

Même si certains magazines ou sites spécialisés disent parfois que les petits carreaux sont plus appropriés pour une petite salle de bain, ce n’est pas toujours vrai. Les grands formats ont aussi aujourd’hui le vent en poupe, c’est-à-dire les carreaux 60X60 cm, voire 60X120 cm. Néanmoins, les carreaux en grès ou en faïence adoptent souvent des formats 20X20 cm ou 30X30 cm. Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de règle figée. Choisissez la taille de votre carrelage salle de bain en fonction de vos goûts.

Prix pose douche italienne

Douche ou baignoire : que choisir ?

C’est l’une des questions fondamentales qu’on se pose au moment de choisir une salle de bain. Le choix va dépendre d’un certain nombre de critères dont la superficie de votre salle de bain. Si vous avez une pièce d’eau de 4m², inutile de penser à la baignoire. Optez plutôt pour une douche. Si au contraire, vous avez une grande salle de bain, la baignoire s’impose pour remplir l’espace. Les plus chanceux pourront même avoir une baignoire et une douche.

Un autre critère à prendre en compte lors du choix entre la douche et la baignoire est le mode de vie des utilisateurs. Si vous n’avez jamais été très « baignoire » au cours de votre vie, pourquoi gaspiller de l’argent et de l’espace avec cet équipement. Tournez-vous vers une douche de qualité comme une douche à l’italienne.

De même, si dans votre famille il y a des personnes âgées, la douche est plus indiquée pour leur sécurité. Par contre, les couples avec des enfants apprécieront la présence d’une baignoire qui leur permet de laver plus facilement leurs enfants.

douche est plus indiquée pour leur sécurité

Enfin, un dernier critère et non des moindres : le budget pour sa salle de bain. En tenant compte du prix du matériel et de la pose, la baignoire est généralement plus chère que la douche. Toutefois, si vous optez pour une douche à l’italienne ou balnéo, le coût des travaux peut aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros.

Aujourd’hui, on parle aussi de plus en plus du combiné baignoire-douche qui offre un parfait compromis entre ces deux équipements. Si vous aimez bien prendre un bain après une journée chargée et une simple douche le matin vous suffit, ce dispositif vous convient.

Quoi qu’il en soit, pour avoir les idées bien claires dans le choix d’une salle de bain qui vous convient, sollicitez l’avis d’un professionnel. Sur notre site, faites une demande de devis salle de bain le plus simplement et le plus rapidement possible.

Trouvez des professionnels pour votre salle de bain Gratuitement


Code postal

Vos informations

Saisir votre numéro de téléphone si vous voulez être rapidement contacté par des professionnels



* champs obligatoires

Nos conseils pour faire baisser les prix de pose d’une douche italienne

Choisir un type de douche pour sa nouvelle maison ou lors de la rénovation de sa salle de bain peut être une tâche particulièrement difficile. Surtout si le budget que vous avez préparé pour le projet est restreint. Vous aurez un choix limité en termes de matériaux, mais aussi de design. Très tendance et plébiscitée pour son design épuré, la douche à l’italienne a actuellement le vent en poupe. De plus en plus de particuliers se laissent dorénavant tenter par ce type de douche qui s’adapte parfaitement aux petites comme aux grandes salles de bain. Vous aimeriez installer une douche à l’italienne chez vous et vous vous posez la question sur le prix pose douche italienne ou le tarif d’un plombier pour l’installation d’une douche italienne ? Cet article vous donne plus de détails.

Douche à l’italienne, pourquoi les français l’adore ? Douche italienne prix, quoi prévoir ?

Si la douche à l’italienne est tant appréciée aujourd’hui, c’est parce qu’elle est aussi esthétique que pratique. Au cours des dix dernières années, les salles de bain ont connu une évolution esthétique importante. La douche à l’italienne supplante progressivement les douches classiques pour son style incomparable. Elle se caractérise par l’absence d’un bac receveur épais. Extra-plat, celui-ci s’encastre dans le sol. Et même s’il y a des rebords, ceux-ci sont minimalistes. Ils ne dépassent pas les 5 cm de haut. De plain pied, la douche à l’italienne ne possède aucune marche. Ce qui la rend particulièrement pratique pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées. Elle peut également avoir une porte vitrée ou non. L’eau coule à même le sol et se dirige vers le système d’évacuation ou la bonde d’évacuation.

Prix pose douche italienne

Pour que cela soit possible, une légère inclinaison de la pente doit être prévue. Malléable, la douche à l’italienne s’adapte facilement à tous les styles de déco de la salle de bain. Néanmoins, il faut prévoir des travaux plus ou moins importants selon qu’il faut creuser ou non dans le sol. Ainsi, le tarif d’installation douche italienne peut revenir relativement cher. Après avoir parcouru cet article, n’hésitez pas à demander un devis pose douche italienne sur notre site.

 

Les différents matériaux nécessaires à la construction d’une douche

Pour créer une douche à l’italienne, il faut réunir un certain nombre de matériel à commencer par le support à carreler ou le receveur. Ce n’est autre que le support qui définira l’espace au sol de la douche. Selon qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’une rénovation, le support à carreler est différent. Dans le cas d’une construction neuve, il est possible d’organiser la douche selon le système d’évacuation. Par contre, dans le cas d’une rénovation, il est souvent difficile, voire impossible de créer une douche plain-pied. Dans ce cas, il faut utiliser un support ou un receveur qui donnera de la hauteur pour l’évacuation. Réalisé en matières synthétiques, ce type de receveurs est généralement déjà pourvu d’une pente d’évacuation. Il faut compter entre 130€ et 400€ pour le support à carreler.

Le siphon est également un matériel dont vous pourriez avoir besoin pour aménager une douche à l’italienne. C’est le système d’évacuation d’eau le plus courant pour ce type de douche. Il peut correspondre à une bonde rectangulaire ou carrée. Comme l’eau doit être évacuée le plus rapidement possible, le diamètre du siphon ne doit pas être en-deça de 90mm. Le tuyau qui relie le siphon à la colonne des eaux usées, quant à lui, doit être supérieur ou égal à 50mm. Qu’il soit excentré ou centré, le siphon représente environ 40€ à 70€ du prix pose douche italienne.

Douche à l’italienne, plain-pied

Un autre système d’évacuation très utilisé dans les douches italiennes est la canivelle ou rigole. Elle permet une évacuation des eaux sur toute la longueur d’une des parois de la douche, généralement celle qui est opposée à l’entrée. Contrairement au siphon, la rigole fait évacuer l’eau plus rapidement. Le prix de cet équipement et de sa pose se négocie entre 300€ et 550€.

Enfin, la paroi est aussi un élément caractéristique d’une douche à l’italienne. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, elle est recommandée, car elle offre plus d’intimité à la douche. Cela peut être une cloison, autrement dit une paroi en dur recouverte de carrelage ou encore une paroi vitrée. Si l’épaisseur de celle-ci est inférieure à 6mm, un cadre métallique doit être prévu pour son installation. Au-delà de 6mm d’épaisseur, la paroi peut  être fixée au mur par des pattes métalliques. La porte d’entrée fait également partie de ce dernier composant. Le prix de l’ensemble varie de 130€ à 700€.

Combien coûte la pose d’une douche à l’italienne ?

Le prix pose douche italienne est très variable en tenant compte d’un certain nombre de critères. Tout d’abord selon les matériaux que vous choisissez, le prix peut être très différent. Une douche à l’italienne réalisée avec du carrelage de première qualité sera nécessairement plus chère que celle réalisée avec du béton ciré. Un autre critère qui peut influencer le budget d’installation douche italienne est l’existence ou non de parois. Même si ces dernières ne sont pas obligatoires, leur présence permet de limiter les projections d’eau et de conserver plus d’intimité. Le prix d’une douche à l’italienne peut donc aller de 600€, pour un modèle entrée de gamme vendu en kit, à plus de 3 000€, fourniture et pose comprises. Contrairement aux idées reçues, le coût de la main d’œuvre pour la pose d’une douche à l’italienne n’est pas aussi élevé qu’on le croit.

Si on compare le prix aux avantages que cette option offre (possibilité de bénéficier d’aides financières, qualité de la pose, garantie décennale…), il est plus intéressant. Il faut noter que l’aménagement d’une douche à l’italienne implique des travaux plus ou moins complexes qui requièrent de bonnes compétences. Parmi les points primordiaux qu’il faut tenir compte tout au long des travaux figurent l’étanchéité de l’installation et l’inclinaison du receveur. Il est donc conseillé de faire appel à un professionnel. Ces indications de prix tiennent également compte du type de douche à l’italienne que vous projetez de créer.

Combien coûte la pose d’une douche à l’italienne ?

Quel type d’installation choisir ? Quel prix pose douche italienne ?

Deux solutions existent pour installer une douche à l’italienne dans votre salle de bains : avec receveur ou avec chape.

  1. La première solution, moins chère, consiste à encastrer un receveur à carreler. Comme la pente est déjà prévue, la pose est plus facile et permet une bonne évacuation d’eau.
  2. La deuxième solution nécessite la pose d’une chape hydrofuge pour créer le fond de la douche. C’est un véritable travail de maçonnerie qui nécessite donc l’intervention d’un professionnel. Il faut réaliser la bonne pente pour permettre à l’eau de s’évacuer de manière adéquate. Dans les deux cas, vous pouvez choisir entre la douche italienne à caniveau ou avec bonde centrale. Dotée d’une seule pente, la première implique une main d’œuvre moins onéreuse. Par contre, les caniveaux sont plus chers à l’achat. Ce qui est l’inverse de la bonde centrale.

Des professionnels vous recontactent Gratuitement pour votre projet de pose de douche à l’italienne : 


Code postal

Vos informations

Saisir votre numéro de téléphone si vous voulez être rapidement contacté par des professionnels



* champs obligatoires

Méthodes et tour d’horizon sur la pose d’une douche à l’italienne

Bien qu’un bricoleur averti puisse assurer la pose d’une douche à l’italienne entrée de gamme, le recours à un professionnel demeure la  plus judicieuse des options. Selon que vous faites construire ou rénover votre salle de bain, les travaux de pose d’une douche à l’italienne sont différents. Dans le cas d’une construction neuve, la tâche sera plus simple, car la chape pourra être réalisée en fonction des évacuations. Comme le sol est en béton, il est plus facile d’appliquer du carrelage. Dans le cas d’une rénovation, il vous faudra adapter votre salle de bain à votre nouvelle douche. Selon le cas, vous devriez rehausser un peu votre douche ou carrément le sol de votre salle de bains. Un point important que vous ne devez pas négliger lors de la création d’une douche à l’italienne est l’évacuation des eaux.

Tour d’horizon sur la pose d’une douche à l’italienne

Pour que l’eau puisse s’écouler plus facilement, prévoyez une pente d’au moins 2cm/m pour le tuyau qui mène à la colonne des eaux usées. Sachez que plus celui-ci sera long, plus important devra être son diamètre. De même, la zone de douche devra également avoir une pente de 2cm/m en direction de la canivelle ou de la bonde. La dernière étape de la pose douche italienne est l’étanchéité. Assurez-vous que chaque élément qui compose votre douche à l’italienne soit suffisamment étanche. Si ce n’est pas le cas, des fuites pourraient se produire et entraîner un dégât des eaux. En faisant appel à un professionnel, tous ces détails seront pris en compte de manière sure. Cela vous évitera d’avoir à refaire les travaux. N’hésitez pas à demander une estimation pose douche italienne sur notre site pour estimer le coût de vos travaux.